Définition

Thérapeutique nouvelle, qui se base sur les propriétés physiques des ondes pour modifier l'aspect et traiter certaines pathologies en traumatologie.
La thérapie par ondes de choc s’est beaucoup développée ces dernières années, les protocoles et les résultats commencent à être mieux connus. Les études également sont de plus en plus sérieuses et validées.
Les ondes de choc radiales sont donc une technique récente, peu invasive et ayant de plus en plus sa place au sein de l’arsenal thérapeutique en traumatologie du sport.

​Historique

 

Apparition dans les années 90.

Les ondes de choc ont été inspirée des résultats obtenu par la lithotripsie (ondes de choc utilisées pour détruire les "pierres aux reins"). L'objectif d'origine était de faire disparaitre les calcifications qu'on retrouvait fréquemment au niveau de l'épaule. Les scientifiques ont remarqué que ces calcifications pouvaient disparaitre mais aussi que le tendon environnant souvent abimé retrouvait un aspect normal. L'usage vers les autres tendinopathies s'est alors développé.

Propriétés physiques

 

Les ondes de choc sont des infra-sons situés entre 0 et 20 Hz qu’on peut décrire comme étant des ondes mécaniques.

Elles possèdent des propriétés physiques telles que la cavitation et la fragmentation qui en font une thérapeutique efficace dans certaines pathologies micro-traumatiques.

Le but est le même que le massage de cyriax, c’est-à-dire, de casser les fibres des tissus lésés, de fragmenter les calcifications et de favoriser une néo-vascularisation à l’origine d’une cicatrisation plus rapide que les autres techniques thérapeutiques connues ayant fait leurs preuves.

Un effet inhibiteur, antalgique de l’information douloureuse chronique a aussi été démontré.

Indications

 

Cette thérapeutique s’adresse à de multiples indications :

 

-les tendinopathies « sèches » (enthésopathies, tendinoses nodulaires ou calcifiantes) -les périostites

-les fractures de fatigue (mais ceci reste à confirmer).

-les pseudarthroses (mais ceci reste à confirmer).

-le relâchement des trigger point décrit en ostéopathie.

 

Pour être certain de traiter la bonne indication et donc pour avoir les meilleurs résultats, il est conseillé de réaliser une imagerie médicale (échographie…) préalablement au traitement par ondes de choc auprès de votre médecin.

 

 

 

 

Contre-Indications

 

Les contre-indications à cette méthode sont :

 

-la grossesse

-les plaies ouvertes

-les troubles de la coagulation

-les tendinopathies inflammatoires (synovites ou bursites)

-les infections

-les tumeurs

-les zones à proximité des gros vaisseaux, du cœur et des poumons.

 

Et donc si vous présentez une de ces contre-indications, faites en part à votre thérapeute.

 

Résultats

 

Les indications qui ont démontré les meilleurs résultats sont :

 

- l’aponévrosite plantaire avec ou sans épine calcanéenne (+ou- 90% de bons résultats)

- les tendinopathies achilléennes nodulaires (+ou- 90%)

- les tendinopathies rotuliennes (+ou- 80%)

- les tendinopathies calcifiante de l’épaule (+ou- 80%)

- les tendinoses des fessiers (+ou- 75%)

- les épicondylites (+ou- 65%).